20 novembre 1910 début de la Révolution mexicaine

Publié le

20 novembre 1910 début de la Révolution mexicaine

Le 20 novembre 1910, un groupe de Mexicains prend les armes contre le dictateur Porfirio Díaz, en réponse à l'appel lancé des États-Unis par Francisco Indalecio Madero (37 ans). C'est le début d'une révolution longue et douloureuse.

Une trop longue dictature

Bourgeois libéral et humaniste, Madero s'est porté candidat au début de l'année 1910 aux élections présidentielles contre le président sortant Porfirio Díaz, un métis de 80 ans qui dirige le Mexique de façon dictatoriale depuis 1876.

Fort de son autorité, Porfirio Díaz a fait appel à des capitaux étrangers, en particulier américains, pour moderniser les infrastructures et l'économie du pays. Cette modernisation a profité à la bourgeoisie mais enfoncé la paysannerie indienne et métisse dans la misère. Elle a en particulier réduit les terres communales (ejidos) au profit des grandes propriétés (latifundias).

La candidature de Madero suscite une vive attente chez les peones (paysans indiens ou métis) comme chez les bourgeois libéraux. Mais, dès avant le scrutin, Madero est incarcéré à San Luis Potosí, capitale de l'État du même nom. Il réussit cependant à s'enfuir aux États-Unis où il rédige le plan de San Luis Potosí. C'est un appel à la rébellion contre le dictateur.

Le signal de la rébellion

Inquiet de la montée des mécontentements, le dictateur fait arrêter de nombreux « madéristes » à Mexico, le 13 novembre 1910. La riposte ne se fait pas attendre. Une semaine plus tard, le 20 novembre 1910, Pascual Orozco, partisan du chef en exil, prend les armes avec un groupe de mineurs.

La rébellion madériste est rejointe par Emiliano Zapata, un rebelle indien, ainsi que par Pancho Villa, un bandit du nord. Les « madéristes » défont les troupes gouvernementales et, en mars 1911, contraignent le président à la fuite.

Rentré d'exil depuis le mois de février, Madero est à son tour élu à la présidence en novembre 1911. Mais, en bourgeois vertueux, il n'ose fusiller personne, conserve les hommes de l'ancien dictateur et rechigne à distribuer les terres aux peones comme Zapata le lui demande.

Il est finalement renversé et emprisonné. Il est tué le 22 février 1913 en tentant d'échapper à ses anciens alliés. La révolution s'emballe... Au terme d'une décennie sanglante, elle va néanmoins donner au Mexique des institutions encore en place un siècle plus tard.

20 novembre 1910 début de la Révolution mexicaine

Commenter cet article